Carcross – Sur la route de Carcross

Carcross ? C’est le far-west. Enfin, que si l’on reste uniquement concentré sur le paysage qui déroule sous nos pieds et que l’on ne regarde pas plus haut que les maisons.

En fait Carcross est connu pour énormément de raisons. Déjà le White Pass – mythique train partant de Skagway et ralliant à l’époque Whitehorse, qui arrète désormais sa route dans la petite ville de Carcross. C’est également l’arrivée du Chilkoot Trail (le long chemin que les chercheurs d’or empruntaient à pieds pour venir au Yukon réaliser leur rêve). C’est la terre des indiens Tlingit, et plus particulièrement de l’éthnie Tagish / Carcross. C’est aussi l’endroit où vous trouverez le plus petit désert du monde. Et c’est également un pur spot de vélo, qui a été réalisé par les indiens et les pratiquants de la discipline. Ce qui nous faisait donc un paquet de raisons d’aller faire un tour là-bas.

Retour sur ces quelques jours. Nous partons donc le mardi matin, après quelques jours passés dans Whitehorse. Il nous aura fallu pas mal de nuits pour enfin réussir à prendre le rythme du Canada. 9h de décalage ce n’est pas si facile à réguler au final. Les sacs sont prêts et franchement lourds. Il nous faut donc quelques minutes pour nous habituer à leur poids sur nos épaules. Nous sommes chanceux, il fait couvert et ça nous évite de dégouliner de sueur.

Direction l’Alaska Highway. Faire du stop en sortie de ville, ce n’est jamais facile. Nous marchons donc une petite heure en direction de l’Est, sur la route sortant de Whitehorse. Nous y sommes. L’aventure est lancée. Les cols remontés. Les pouces sont tendus. On attend.

On attend pas mal de temps au final. Puis une voiture s’arrête pour nous donner de offrir de l’eau et nous donner quelques conseils sur les signes usuels du stop au Canada, qui ne se réduisent donc pas au simple pouce levé. Après une heure, une voiture s’arrête enfin.

Josh, un jeune de trente ans nous embarque jusqu’au croisement de l’Alaska Highway et de la Klondike Highway. Fan de skate, il bosse sur Whitehorse depuis 2 ans. Il vient de finir sa matinée de travail et est en vacances pour 3 semaines. Il a donc décidé de faire un détour de 40 minutes pour nous avancer sur la route pour fêter ça. Franche accolade en descendant du véhicule accompagnée des première gouttes de pluie.

Ombeline sort le pouce depuis 5 minutes que déjà une nouvelle voiture s’arrête. Direction Carcross. Amanda et son compagnon nous arrêtent à tous les points d’intérêts. Pas question d’en manquer une goutte. Finalement ils nous posent à Carcross à coté d’une de leurs amies. Nous font une rapide visite des lieux. Plein de recommandations. Et nous laissent les coordonnées pour les joindre au moindre souci.

Il est temps de partir à la découverte des lieux. Nous commençons par le centre (en fait il n’y a qu’un centre à cette ville de 300 habitants) dont tous les bâtiments racontent une histoire. On a vraiment l’impression de plonger dans le passé des indiens et des chercheurs d’or. La zone touristique arbore des façades entièrement peintes de représentations des familles indiennes. Du bleu, du rouge et du noir reprenant les formes totémiques des animaux. Un petit tour à l’office du tourisme avant de nous diriger vers le site de campement régi par les first nations.

On pose la tente, on allume un feu. 3 orignaux viennent nous saluer.

On va être bien ici.

3 Comments

  1. Ronnel Marie-AnnickReply25 August 2018 at 21 h 24 min 

    Super! J’y suis presque, avec vous! Vos descriptions sont géniales. Merci beaucoup et à bientôt la suite. Bisous à vous deux

  2. Christophe GROSReply12 September 2018 at 10 h 55 min 

    Hello, Ombeline, Abel,
    sympa d’avoir des nouvelles de vos premières semaines dans le Yukon à travers votre journal !
    Après un grand et bon break estival d’1 mois partagé entre la Corse et la Hongrie, reconnection sur les réseaux! et dur, dur de se remettre au boulot, et rester derrière un ordi toute la journée! moi qui ai un peu la bougeotte! Et surtout en lisant vos lignes…
    Abel, on a bien compris que tu laissais Ombeline se mettre aux avant-postes pour faire du stop! en espérant miss, que ton sac n’est pas trop lourd!… Bon, en échange ton homme a dû te délester un peu!
    Continuez à nous faire voyager avec vos belles aventures!
    Good trip les French in Rockies! Et à quand la première pêche à mains nues, sur la route de Alaska?!!…
    Bises.
    Christophe

    • FRNCH1NRCKSWPReply22 September 2018 at 0 h 15 min 

      Heeeeeyyyyyy,
      ça fait tellement plaisir d’avoir de tes nouvelles! J’imagine que le retour à dû être dure après de telles vacances. Je ne me rappelais plus que tu partais en Hongrie…. c’était cool? Qu’est ce que tu as fait de beau là-bas? Et la corse…..c’est tellement bien! Tu as eu beau temps j’espère! En tout cas je pense bien à toi, quand on fait de superbes randos, et qu’on se fait un p’tit pic-nic au sommet, bien mérité : c’est ça la vie! Pour ce qui est du sac et du bois, Abel gère bien la chose!!! Pour le moment on est pas allé encore pêcher : mais ça ne saurait tarder! On a acheté nos licences : j’ai hâte!!!!!
      Gros bisous

Leave a Reply to Christophe GROS Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *