Formation aux premiers secours

Étape importante de notre préparation : être prêts à gérer les éventuels bobos, voire plus. Déjà formés il y a quelques années aux premiers secours, nous sommes retournés sur les bancs de la Croix Rouge pour nous rafraichir un peu la mémoire. Au programme : une journée de formation complète pour obtenir le PSC1, et être capables de réagir à la majeure partie des accidents qui pourraient survenir pendant notre séjour au Canada.

Arrivés à Aix les Bains à 8h00, les intervenants démarrent à la demie. Nous voilà partis pour un gros rappel sur la gestion et la prévention de catastrophes. La constitution d’un petit kit de première urgence, avec en nouveauté les conduites à tenir en cas d’attaque terroriste. Tout est abordé.

Nous enchainons rapidement sur la gestion des cas courants, comme les hémorragies, les étouffements, traumatismes. Autre nouveauté (nouveauté pour nous qui avons été formés il y a 13 ans) : l’apprentissage de l’utilisation d’un défibrillateur. Ça peut sauver des vies, même si l’on doute que l’on puisse en trouver au beau milieu des territoires du Yukon.

Après une courte pause de midi nous revoilà partis. Il est temps de travailler la réanimation avec massage cardiaque et défibrillateur. Puis nous enchainons les différents cas restants : brûlures, plaies, pertes de connaissance, etc. Nous passons tout en revue durant 6 heures avant d’attaquer la phase finale : le cas concret.

Le bouquet final en quelque sorte. Chacun notre tour nous allons être testé sur une situation spécifique. Nous arrivons sur une scène d’accident et devons intervenir. Pour ma part, je dois gérer une brûlure par fer à repasser, alors qu’Ombeline a le droit à l’étouffement. Nous nous en sortons très bien tous les deux et sommes désormais prêts à nous sauver mutuellement s’il le faut.

Il ne reste plus qu’à nous entrainer régulièrement sur ces actions pour les maitriser parfaitement, comme notre collègue du jour le fait sur la photo. Un article suivra bientôt concernant la confection de notre trousse de soins et secours pour la durée du séjour.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *