Test bivouac – Light my Fire TINDER STICKS

C’est parti pour un petit test des Tinder sticks de Light my Fire.

Tester un bout de bois qui s’enflamme va être un exercice de style des plus intéressants. Mais comme je suis un adepte du feu dans toutes les situations – je ne suis pas pyromane, mais la chaleur de la flamme est des plus réconfortantes dans le froid, la tristesse, la solitude, etc. – il peut donc être utile de se faire une idée des outils à notre disposition.

Le Tinder Stick c’est un petit bout de bois saturé en résine. Ici il s’agit de pin cultivé sur les hautes terres du Honduras. C’est 100% naturel et ça s’allume même en cas de forte humidité. Il faudra alors veiller à inciser le morceau de bois dans la longueur pour en allumer les parties sèches. Un stick suffit à allumer un feu (pour être honnête, 1/3 de stick suffit amplement), vous n’avez donc pas à vous charger plus que nécessaire en bois. En fond de sac, avec votre briquet vous serez tranquille pour allumer au moins 2 feux avec 1 buchette.

Pour vraiment une plus juste idée des performance du stick, nous ne nous sommes pas appliqués plus que nécessaire sur la préparation du feu. Un peu de bois sec à l’intérieur, quelques éclats d’une bûche, un peu de mousse, le tout en un petit tas laissant à peu près passer de l’air. Pas d’entailles dans la buchette Light my Fire  afin de l’incendier directement à la flamme du briquet. Il faut 5 à 10 secondes de feu vif sur le bout de bois pour qu’enfin il s’enflamme.

De là, vous avez une belle flamme tenace que vous pouvez placer au centre de votre foyer. N’hésitez pas à bien faire prendre la flamme, pas comme sur les photos, si vous voulez un départ vraiment efficace. Vous avez devant vous un bon délai de 10 minutes avant que votre stick ne se consume. Ce qui vous laisse le temps de rater une ou deux fois votre feu.

Nous voilà donc avec un petit foyer bien stable qu’il ne nous reste plus qu’à alimenter. Nous aurons passé environ 15 minutes (sans compter les 20 min à ramasser du bois) sur ce feu avant que celui-ci ne soit vraiment lancé à plein régime. La température baisse, il est temps de passer aux choses sérieuses. Ce soir, c’est burger en altitude, viande au feu de bois, fromage fondu et crudités en tous genres. Bon appétit au coin du feu.

En quoi ces sticks peuvent-ils être utiles ? Si vous n’avez pas envie de passer des heures à tailler de fins copeaux de bois afin de donner une chance à votre feu de démarrer. Si vous voulez être capable de vous réchauffer, qu’importe les caprices de la météo. Si vous ne voulez pas transporter des cubes allume-feux qui sont souvent moins naturels que le vrai bois d’arbre. Au final vous aurez dans votre sac un bout de bois de 15 cm de long pour à peine 25 grammes. Jumelé avec un briquet ou une pierre à feu, vous serez capable de vous réchauffer.

Je pense que nous allons partir avec un stick Light my Fire en fond de sac à n’utiliser qu’en cas d’urgence, mais que ce ne sera pas notre moyen de démarrer les feux de tous les jours. En tous cas je recommande vraiment. J’étais un peu sceptique, mais ça fonctionne du tonnerre.

Tinder Stick

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *