Test hydratation – Hydrapak SEEKER 4L

M’apprêtant à voyager chargé pour les prochains mois à venir, il me faut trouver une solution pour le transport de l’eau de la source au campement, sans avoir à tout porter sur le dos en permanence. J’ai donc décidé de tester les solutions de stockage Hydrapak, avec le Seeker 4L.

Sur le papier nous avons un produit à faible encombrement, à peine 125 g, résistant au gel et à des températures allant jusqu’à 60°C. Garantie sans BPA et sans PVC,  la poche en TPU 100% conforme alimentaire présente de nombreux petits avantages. Jauge graduée pour suivre sa conso, coutures soudées résistantes à l’abrasion et permettant une bonne élasticité, un bouchon de 42 mm, permettant un remplissage et un écoulement rapide. Une petite poignée garantissant un portage à la main aisé, ainsi que 4 passants de sangles permettant de fixer la poche au sac à dos.

Je range donc les réservoirs sur les poches latérales de mon sac, prêts à être sortis lorsque le moment sera venu. Peu d’encombrement, une résistance éprouvée qui me permet de les laisser à l’extérieur sans craindre de déchirer la poche. Ma gourde me suffit pour me ravitailler durant la marche jusqu’au bivouac.

Installé à mon campement, je redescend donc 800 m plus bas pour me ravitailler au petit ruisseau croisé une heure plus tôt. Le faible débit du cours d’eau me fait apprécier doublement l’ouverture du bouchon, ainsi que la flexibilité du réservoir. Pas trop de gène malgré le manque de pente et d’espace pour poser mon Seeker. En orientant bien le goulot, j’arrive à quasiment remplir la poche en entier, 3,85 L au lieu des 4 L possible, on est plutôt pas mal…

Me voilà avec mes 2 poches remplies, retour au camp. Les poignées de transport sont géniales pour les petites distance et manipulations, je choisis tout de même de sangler les réservoirs sur mon sac pour le retour jusqu’au campement. Vient le moment de les utiliser pour recharger les gourdes, et la manipulation est facile, l’équilibrage du contenu au top. On n’en fout pas partout et c’est vraiment plaisant, car par les conditions actuelles ça passe, mais lorsqu’il gèle dehors, c’est tout de même assez pénalisant de s’en mettre plein les gants et les vêtements.

Les poches sont laissées à même le sol pour la nuit. Je me rend compte au petit matin qu’elles auraient pu faire de très bons oreillers. Une idée à garder pour un prochain test…

Le soleil pointe le bout de son nez, l’heure et la lumière sont parfaites pour le petit-déjeuner. Utilisation du Seeker avec le Jetboil, et là aussi on n’en met pas partout. On gère les opérations sans avoir peur de tremper le brûleur du réchaud. Je savoure donc un bon sachet de muesli lyophilisé face à Chamechaude et commence à préparer mon paquetage pour redescendre. Les réservoirs sont vidées et pliées, et retournent au fond de mes poches latérales, sans prendre plus de place qu’à l’aller.

J’ai donc vraiment été agréablement surpris par l’efficacité de remplissage et d’utilisation de la poche. Le Seeker tient vraiment bien en main et pardonnent les tremblements et hésitations que l’on peut avoir en manipulant 4 kg d’eau à bout de bras. Un super produit qui peut se trouver en 2L, 3L, 4L ou 8L. Pouvant également servir de poche d’hydratation, moyennant l’utilisation d’un bouchon spécial.

Un produit au top qui ne prendra pas de place au fond de votre sac.

Seeker 8L

Seeker 2L

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *