Test semelle – Superfeet TRAILBLAZER, amorti et maintien du pied

Test pas vraiment impartial de la semelle Trailblazer de Superfeet.

Pas vraiment impartial ? Je porte depuis 3 ans des semelles de la marque dans toutes mes chaussures de sport. Jusqu’à présent, je tournais avec les Black custom pour le vélo en pédales auto, les carbones pour le vélo pédales plates et les Green pour le ski.

Particularité de la Trailblazer ? Elle possède un gel dispersant les chocs lors de l’impact sur le sol. Ces semelles sont conçues spécifiquement pour la randonnée, afin de stabiliser le pied sur un sol accidenté, minimiser la fatigue et prévenir l’apparition éventuelle d’ampoules.

Quand on les met aux pieds, on reconnait de suite la marque de fabrique Superfeet : la voute plantaire est vraiment soutenue. Si l’on n’est pas habitué, les premières heures peuvent être surprenantes, mais les effets bénéfiques se font rapidement sentir. Dans la chaussure, la semelle rehausse vraiment le niveau du pied, il vaut mieux avoir un peu de rab de volume chaussant, car on peut se sentir à l’étroit. Les reliefs sont bien positionnés et aucune gène n’est à déplorer sous le pied ou au niveau du talon. À première vue, la mousse Aerospring utilisée sur la semelle semble vraiment de qualité et devrait apporter pas mal d’amorti.

Il est donc temps d’aller tester le produit sur le terrain. Au programme : asphalte, graviers, terre meuble, racines, neige et rochers. Un beau panel de supports différents.

Sur le goudron, avec un sac à dos un peu chargé j’ai trouvé que l’avant de la semelle travaillait vraiment bien. Le talon absorbe également bien les chocs, mais c’est plus sur le déroulé du pied que j’ai senti un réel confort en fin d’appui. Le support de la voute plantaire étant vraiment appréciable.

Graviers et terre meuble, la semelle est confortable, mais n’apporte pas vraiment de plus qu’une autre semelle Superfeet. Les chocs se répartissant bien sur ces surfaces, je n’ai pas ressenti plus de confort que d’habitude.

Sur la neige de printemps, avec le pied qui glisse régulièrement, on sent cette fois tout le travail du talon de la semelle. Le Talon est vraiment retenu et ne bouge pas malgré les pertes d’équilibre. La présence de gel dans le talon n’apporte pas non plus énormément de confort en plus sur ce type de terrain.

Racines et rochers m’ont permis de vraiment apprécier les performances de la semelle. Avec des pertes d’équilibre, d’adhérence, des chocs important sur un sol dur, la répartition des vibrations a parfaitement fait son œuvre. Pas de douleurs quand on saute sur un caillou 50 cm plus bas, le talon ne vient pas s’écraser sur le sol et vous faire mal. En terrain d’aventure où l’on doit utiliser pieds et mains, sauter à droite à gauche en descente, les semelles ont permis d’éviter de nombreuses douleurs et je pense quelques courbatures.

Après 7 heures de marches et plus de 1000 m. De dénivelé, les semelles n’étaient que très peu humides de transpirations, le textile en surface réagit très bien à l’effort et évite à la chaussette de glisser dessus. Pas de jeu entre la chaussure et la semelle, tout a très bien fonctionné pour ce test.

Si je devais résumer un peu mes impressions sur le produit je dirais que l’on a une semelle parfaite pour la randonnée en terrain alpin ou sur des chemins assez accidentés. Mais elle convient vraiment à toutes les pratiques sportives ou le contact avec le sol est récurrent et parfois violent. Chargé avec 20 kg sur le dos, ou en descente en montagne, les vibrations sont nombreuses et se répercutent sur tout le corps. Avoir ce semelles permet vraiment de limiter les désagréments et même les problèmes de santé dans le futur.

Déjà convaincu de ces produits, je recommande cette semelle qui, pour moi, rejoint l’excellente Superfeet Carbone. N’hésitez pas à les essayer, elles vous surprendront vraiment.

Superfeet Trailblazer

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *